Vous avez dit pillage ? Qui est le pilleur?

L’utilisateur du détecteur de métaux est considéré comme un pilleur.
C'est une arme de déstruction massive.

On voit la paille dans l’œil du voisin mais pas la poutre dans le sien.

L’année 2015 a été présentée par le gouvernement comme celle de la pause dans la hausse des impôts, mais pas pour les taxes, armes de déstruction massive des entreprises et des contribuables...

Le dernier exploit de la connerie française c’est… Que des rigolos ont trouvé un autre moyen de piller le contribuable frontalier ….
Des technocrates qui passent le temps comment emmerder le monde.
Le fisc français veut taxer les retraites suisses des frontaliers français…
Plusieurs milliers de retraités ayant travaillé en Suisse se voient réclamer le paiement de la CSG/CRDS sur les pensions suisses versées en 2012 et 2013 et pourquoi pas 2011-10-9-8-7-6- et j'en passe...

A croire que la France est en faillite….En déliquescence.

Pour la petite histoire…
Aéroport de Bâle-Mulhouse...Un tordu de la technocratie voulait… Faire cracher les entreprises suisses au bassinet fiscal…Mais là il y a un os. On peut prendre les contribuables français pour des cons… Des moutons à tondre...Pas les suisses, on les emmerde, ils partent ailleurs un point c'est tout

La Suisse n'est pas la France, elle bosse, pas de grève, le code du travail en quelques pages.

Pendant 30 années j'ai travaillé à l'aéroport, sans les entreprises suisses ça serait un désert et peu d'emplois....

Le Département fédéral des affaires étrangères n’a aucune intention de céder, ni même de négocier avec la France sur le dossier de l’aéroport de Bâle-Mulhouse. Tel a été en substance le message d’Yves Rossier lors d’une rencontre avec les parlementaires des deux demi-cantons de Bâle, lundi à Berne, selon la Basler Zeitung.

Vive le french bashing…

Message à MR. Walls

Vous avez dit…

« Il n’y a pas de peuple alsacien. Il n’y a qu’un seul peuple français »

Mille regrets Mr. Le Premier Ministre…
« Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! »

Je suis alsacien et fière de l’être.

A deux reprises la France avait abandonné l’Alsace et la Moselle aux allemands, elles ont payé un lourd tribut.
Nous avons eu un héritage: L’ordre, le respect, la discipline, la sécu qui n’est pas déficitaire… Le droit local.
Mr. Le premier Ministre cela n’engage que moi, je suis alsacien avant d’être français.

Je ne renie pas mes origines...!